MegaUpoad et MegaVideo fermé par la justice américaine

La justice américaine a fermé le site de téléchargement et arrêtés ses dirigeants, suscitant la stupéfaction de ses 150 employés.

La fermeture de MegaUpload par les autorités américaines provoque de très nombreuses réactions et interrogations. Le site  et les sites du groupe Mega  ont été déconnectés de la Toile et ne sont plus accessibles de par le monde.

Cette fermeture aura un impact sur plusieurs sites qui gravitaient autour de MegaVideo pour proposer du contenu que ce dernier hébergeait. Du contenu bien souvent illicite dans lequel puisait par exemple largement AlloStreaming.

La conséquence la plus édifiante reste néanmoins la perte de contenus parfaitement licites mis en ligne par des utilisateurs qui ont fait confiance à MegaUpload. L’acte d’accusation est en tout cas plutôt cinglant pour les responsables de MegaUpload qui auraient rémunérés certains uploaders pour la mise en ligne de fichiers illicites.

Les réactions ont fusé. Quinze minutes après l’annonce de la fermeture du site, le groupe de hacker Anonymous a riposté en s’attaquant à de nombreux sites de téléchargement légal de musique comme Universal Music mais aussi le site de la HADOPI

Dans un communiqué de l’Elysée transmis, Nicolas Sarkozy a salué la fermeture de MegaUpload. Le président français a déclaré :

 » La lutte contre les sites de téléchargement direct ou de streaming illégaux, qui fondent leur modèle commercial sur le piratage des œuvres, constitue une impérieuse nécessité pour la préservation de la diversité culturelle et le renouvellement de la création. […] Le moment est donc venu d’une collaboration judiciaire et policière active entre États pour porter un coup d’arrêt à leur développement. « 

souligne Maxime Rouquet, coprésident du Parti Pirate.

 » Au lieu de doter l’industrie du droit d’auteur de toujours plus de moyens répressifs, et de traiter comme un réseau de mafieux toute plateforme qui génère du profit en diffusant des œuvres, il faudrait mettre en place un mécanisme simple et équitable pour que les auteurs et les artistes tirent profit de la diffusion commerciale de leurs œuvres « 

Le service aux 50 millions de visiteurs uniques par jour et aux 180 millions d’inscrits, aurait reçu plus d’un milliard de visiteurs au cours de ses sept années d’existence. Des chiffres jamais atteints par un site pirate jusqu’ici

Publié le 20 janvier 2012, dans Loi/Justice, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :